Laurette Burgholzer

Chercheuse en arts du spectacle, pédagogue, artiste plasticienne

Enseignante en arts de la marionnette à la HMDK Stuttgart et à l’ESAD de Paris, Laurette Burgholzer a transmis depuis 2011 l’histoire des arts du spectacle et la création contemporaine dans sept universités et écoles d’art dramatique en France, en Allemagne, en Suisse et en Autriche. Auteur d’une thèse de doctorat sur les redécouvertes du masque dans le théâtre en France autour de 1900, soutenue à l’Université de Vienne (2017), sa recherche en postdoctorat à l’Université de Berne (2017-2020) a porté sur les formations professionnelles d’acteurs marionnettistes en France et dans les pays germanophones. D’octobre 2020 à septembre 2021 elle a été professeur invitée en arts du spectacle à l’Université libre de Berlin. Au croisement de sa recherche universitaire et de sa pratique de plasticienne, elle dirige des stages de recherche-création qui explorent les corporalités hybrides des théâtres du masque, de la marionnette et du matériau.

Actualités

9 juin 2022 : Communication sur la revue autrichienne Maske und Kothurn dans le cadre du colloque « Il Teatro delle riviste (1870-2000). I periodici come oggetti e strumenti della storiografia teatrale » à la Fondazione Giorgio Cini (Venise).

9 mai 2022 : Conférence, en collaboration avec Jonas Klinkenberg, sur les objets-témoins dans le théâtre de marionnettes contemporain dans le cadre du séminaire « Performing Paranoia – Facts and Fakes » du festival FIDENA à Bochum. Titre : « Zeug(*innen) auf der Bühne – Inszenierte Wahrhaftigkeit im Theater der Dinge ». Informations et inscription ici.

Avril 2022 : Ouverture des inscriptions aux formations 2022-2023 au Théâtre aux Mains Nues, dont « Conception et mise en scène dans le théâtre de marionnettiste » (les séances d’histoire du théâtre mise en espace seront dirigées par Laurette Burgholzer) et le stage « Traduire entre mots, images
et matières
 » du 11 au 13 novembre 2022, dirigé par Laurette Burgholzer.

1 – 3 mars 2022 : Conception et coordination du LIEM 2022 (Laboratoire international des enseignements dans le théâtre de marionnettistes) portant sur les rapports entre masque et marionnette, et direction du stage « Corps masqués, corps marionnettiques : entrée en matière ». Événement coorganisé par le Théâtre aux Mains Nues et le Théâtre sans Toit. La participation à l’ensemble des ateliers est gratuite sur réservation : theatresanstoit@gmail.com.

Retour en images sur les six stages du LIEM dirigés par Magali Song, Pablo Gershanik & Raffaella Gardon, Anastasia Puppis & Léandre Simioni, Pierre Blaise & Simon Chérèze, Christoph Bochdansky et Laurette Burgholzer :

1 février – 15 avril 2022 : Participation à l’exposition « Le masque et l’animal » au Théâtre aux Mains Nues. Organisation de l’exposition par l’association des Créateurs de Masques. Vernissage le 1 février à 18h.

Janvier 2022 : Création d’un dessin à l’encre de chine pour une affiche de la Kunstuniversität Graz (Autriche) annonçant la série de salons « Dramaturgie autrichienne en mouvement ».

3 – 5 décembre 2021 : Communication dans le cadre du colloque Extend it ! Dezentrale Konferenz zum Jetzt und Morgen des Figurentheaters (Berlin/Leipzig/Stuttgart/en ligne) sur les arts de la marionnette du présent et de l’avenir. Captation vidéo de la communication et documentation du colloque sur le site de l’Allianz für Figurentheater.

Décembre 2021 : Parution du dossier « Le théâtre de science-fiction », dirigé par Romain Bionda, dans la revue ReS Futurae (en libre accès), avec l’article « Radium, acier et cœurs vivants. Les marionnettes-automates de Monsieur de Pygmalion mis en scène par Charles Dullin (1923) » (Laurette Burgholzer).

La troupe de l’Atelier, dans « Monsieur de Pygmalion », 1923 (BnF, fonds Antonin Artaud)

Décembre 2021 : Parution en libre accès des actes du colloque Uneins – Désuni – At odds (sous la direction de Laurette Burgholzer & Beate Hochholdinger-Reiterer), questionnant les conceptions d’identité dans le théâtre de marionnettes contemporain. Publication en format papier (juin 2021) : voir le site de la maison d’édition Alexander (Berlin)

Août 2021 : Parution de l’ouvrage collectif Un/Masking. Reflections on a Transformative Process, chez Neofelis (Berlin), avec l’article « Facing Trouble. On Conjunctures of Theatrical Masking and Unmasking » de Laurette Burgholzer.

Juin 2021 : Parution du numéro d’été d’Europe, avec une « tête perdue » (Laurette Burgholzer) en couverture, et un article sur le théâtre de marionnettes autrichien, dans un dossier dirigé par Hélène Beauchamp.

Mai 2021 : Parution de l’article « ‘C’est l’animalité qui ruine la beauté humaine’. Les démons masqués de Saül (1922) » (Laurette Burgholzer), dans André Gide et le théâtre – un parcours à retracer, dirigé par Vincenzo Mazza, chez Classiques Garnier [Données de l’article sur le site de la maison d’édition].

7 mai 2021 : « Le masque dans les formations d’acteurs marionnettistes en France et en Allemagne », communication dans le cadre du colloque en ligne À l’école du masque (Organisation : Giulia Filacanapa, Guy Freixe, Brigitte Prost).

Programme et inscription : https://www.mshparisnord.fr/event/colloque-international-a-lecole-du-masque/2021-05-07/

10 mars 2021 : « Transferts et tissages : Enquêtes de terrain franco-allemandes dans les formations en arts de la marionnette », lors des rencontres en ligne MARIONNETTES & OBJETS. Formations supérieures dans le champ du théâtre d’objet et de la marionnette : Quelles coopérations franco-allemandes ? (Organisation : Institut français de Berlin / Campus France)

Inscription : https://www.institutfrancais.de/form/rencontres-franco-allemandes-202

Photos